Blog Bodyworks

Rose Pilates

Rose Pilates

Redécouvrez votre corps après le Cancer du Sein

L’activité physique est reconnue comme une activité capitale si elle est réalisée progressivement avec une éducation du bon geste  

En quoi Rose Pilates diffère du Pilates classique ?


Rose Pilates agit sur des objectifs bien précis ; il redonne du maintien, de la souplesse et permet de se sentir plus forte face à la difficulté des traitements. Il aide à revivre normalement.

Comment ? 

En effectuant certains gestes correctement sans risque pour l’épaule, le bras ou le creux axillaire. Les exercices consistent à redonner de l’amplitude au bras, de la confiance pour s’appuyer sur la main ou l’avant-bras, se coucher sur le sein reconstruit…

Quels sont les bénéfices ?

Moralement, un atout non négligeable ; pour réaliser parfaitement un exercice, on doit se concentrer sur les mouvements, l’esprit est donc occupé, et comme c’est une activité physique, on augmente son taux d’endorphine (l’hormone du bonheur) ; on oublie donc ses idées noires au moins pendant le temps de la séance , on retrouve la confiance en soi, le maintien, la souplesse, la mobilité, et on peut à nouveau relever les défis de la vie quotidienne comme porter un enfant, ses courses, rejouer au golf, danser le flamenco…

Rose Pilates est un programme conçu pour les femmes opérées du sein, quel que soit leur âge et leur étape de parcours ; c’est une méthode développée par une kinésithérapeutes Jocelyne Rolland pour aider les femmes à se reconstruire pendant et après un cancer du sein. Inspiré directement du Pilates, le Rose Pilates est progressif et répond aux besoins spécifiques des femmes en traitement pour un cancer du sein Rose Pilates c’est respecter les réticences et complexes des femmes tout en leur réapprenant à bouger avec fluidité, sans crainte, sans douleur, pour se réapproprier leur corps, pour réapprendre à l’aimer  Rose Pilates permet de se détendre et de se relaxer en apprenant à « respirer les exercices », de lutter contre la fatigue, d’assouplir les amplitudes articulaires concernées de près ou de loin par la chirurgie (épaule, colonne vertébrale) et les traitements de chimiothérapie et d’hormonothérapie (orteils, doigts, hanches, colonne vertébrales etc..)  tout en respectant leur biomécanique ,Reconstruire une silhouette malmenée en galbant les muscles affaiblis et en renforçant au mieux les zones utilisées pour les lambeaux de reconstruction. Réutiliser l’ensemble du corps sans appréhension, sans douleur et sans déficience et ce, dans les secteurs touchés par des différents traitements : s’appuyer sur la main, sur le coude du cote de l’intervention, s’allonger sur le sein, en accepter l’absence, tout en replaçant le buste au centre du corps 

Seules les métastases osseuses sont des contre-indications formelles à la pratique du Rose Pilates.
L’aplasie au cours de la chimiothérapie  ( perte des défenses immunitaires) représente une contre-indication temporaire.
 
La chimiothérapie, la radiothérapie, l’hormonothérapie permettent la poursuite de l’activité physique y compris celle du Rose Pilates. L’immunothérapie grâce au suivi cardiologique qu’elle impose ne constitue pas une contre-indication à la pratique du Rose Pilates.


Les délais raisonnables pour pratiquer le Rose Pilates sont de 2 mois après une chirurgie conservatrice du sein et après un ganglion sentinelle et de 3 mois après une chirurgie non conservatrice et après un curage axillaire.
Il peut être pratiqué avant l’intervention en cas de chimiothérapie néo-adjuvante
, avant une reconstruction pour mieux la préparer et à partir de 3 mois après une reconstruction par prothèse, 4 mois après un lambeau de grand dorsal, 6 mois après une reconstruction par DIEP.

Les femmes présentant un lymphœdème du membre supérieur peuvent pratiquer le Rose Pilates en portant leur contention si besoin.

Le cours dure une heure en petit groupe ( 5 à 8 personnes ) dans une ambiance détendue, favorisant les échanges avec les autres Rose Pilateuses.

Retrouvez-nous sur
Instagram